A l’heure des préoccupations écologiques et du consommateur intelligent, les agences de pub rivalisent de créativité pour nous vendre du « éthico correct ».

Le fabricant de produits cosmétiques Dove est un exemple en la matière. Ils ont pris le marché à contre-pied en étant parmi les premiers à sentir le vent tourner à et proposer des publicités tendance éthique et montrant ce fameux « consommateur-acteur » averti.

Voici deux excellents exemples de cette nouvelle façon de faire de l’« info-pub », s’adressant à l’intelligence de leur public cible.

Pour commencer, une des premières pubs de Dove, dont le cheval de bataille est l’industrie cosmétique. Le titre même de la pub dénote de cette volonté de montrer au consommateur que ses préoccupations sont prises en compte:

Fort de leurs premières expériences en la matière, Dove va plus loin et «dénonce» les abus de l’industrie cosmétique. Ils mettent en gardent leur public cible (les femmes) contre l’impact négatif de la publicité sur leur comportement. Démonstration:

Mais voilà… C’était sans compter sans certains organismes, tels que Greenpeace, qui veillent au grain et dénoncent ces démarches pseudo-éthiques. La force de cet exemple est d’avoir utilisé exactement le même concept que la pub qu’il dénonce.
Excellent! A vous de juger:

A nous, donc, de penser – de rêver – notre monde et de réellement devenir des consommateurs-acteurs…
Encore une fois, et on ne le répétera jamais assez, ne croyez pas tout ce qu’on vous dit à la télévision…
Car comme disait Denis Roche : «Comment penser le monde si on ne sait pas le rêver ?»

Pin It on Pinterest