Extrait du livre Le roi, le sage et le bouffon de Shafique Keshavjee.
Le texte a été écrit par Abd al-Raḥmān ibn Aḥmad Nūr al-Dīn Ǧāmī, dit Djami, un poète iranien souffi vivant au XVe siècle.

La beauté ne peut supporter de rester ignorée derrière le rideau; un beau visage a horreur du voile et, si tu lui fermes la porte, voudra paraître à la fenêtre. Vois comme la tulipe au sommet de la montagne, perce de sa tige le rocher au premier sourire du printemps et nous révèle sa beauté. Et toi-même, quand apparaît dans ton âme une idée rare, tu en es obsédé et dois l’exprimer par la parole ou l’écriture. Telle est l’impulsion naturelle de la beauté partout où elle existe. La beauté éternelle dut s’y soumettre et émergea des saintes régions de mystère pour briller sur les horizons et les âmes. Un  éclair émané d’elle jaillit sur le terre et les cieux. Elle se révéla dans le miroir des êtres… Tous les atomes constituant l’univers devinrent autant de miroirs reflétant chacun un aspect de l’éternelle splendeur. Une parcelle de son état tomba sur la rose, qui rendit fou d’amour le rossignol. C’est à elle que fut redevable de ses charmes Leïla dont chaque cheveu attacha le cœur de Mejnoun…

Telle est la beauté qui transparaît à travers le voile des beautés terrestres et ravit tous les cœurs épris. C’est l’amour pour elle qui vivifie les cœurs et fortifie les âmes. C’est d’elle seule qu’au fond est épris tout cœur amoureux, qu’il s’en rende compte ou non. »

Le cœur exempt du mal d’amour n’est pas un cœur; le corps privé de la peine d’amour n’est qu’eau et limon… C’est l’inquiétude amoureuse qui donne à l’univers son mouvement éternel; c’est le vertige d’amour qui fait tournoyer les sphères.

Si tu veux être libre, soit captif de l’amour. Si tu veux la joie, ouvre ta poitrine à la souffrance d’amour. Le vin d’amour donne chaleur et ivresse; sans lui c’est egoïsme glacé… Tu peux poursuivre bien des idéaux, mais seul l’amour te délivrera de toi-même… C’est la seule voie qui conduise à la Vérité..

Pin It on Pinterest